Qui mčne l'enquęte en Belgique?
En Belgique, l'enquęte est réalisée par les universités d'Anvers et de Ličge conjointement. Plus spécifiquement, en Belgique francophone l'enquęte est coordonnée par le CREPP (Centre de Recherche en Économie Publique et de la population) et implémentée par ESPRIst (anciennement appelé le Panel Démographie Familiale). En Belgique néerlandophone, c'est le CSB (Centrum voor Sociaal Beleid Herman Deleeck) et le CDFG (Centrum voor Demografie, Familie en Gezondheid) qui s'occupent respectivement des męmes tâches.

Pourquoi suis-je approché.e, et non pas quelqu'un d'autre?
Pour cette étude, un échantillon représentatif de Belges a été tiré sur les personnes âgées de 50 ans et plus. Vous avez donc été choisi.e.s au hasard. Cela pourrait aussi bien ętre quelqu'un d'autre que vous avec les męmes caractéristiques.

J'ai été approché.e pour la recherche, dois-je y participer ?
Vous n'ętes pas obligé.e de participer ŕ l'étude. L'étude se fait sur base volontaire. Si vous décidez de rejoindre l'enquęte, cela signifie que vos réponses (anonymes car l'identité n'est pas divulguée) sont mises ŕ disposition pour la recherche scientifique. Aucune donnée n'est vendue ou divulguée ŕ un tier et vos données de contact sont stockées séparemment.

Qu'advient-il de mes réponses aprčs que l'entrevue ŕ la maison soit terminée ?
Aprčs que l'enquęteur vous ait rendu visite, les réponses sont envoyées respectivement ŕ l'Université d'Anvers ou de Ličge. Ces réponses sont ensuite envoyées ŕ l'équipe de coordination en Allemagne (MEA) oů les données sont préparées et nettoyées pour la recherche.

Mes données sont-elles réellement conservées de façon anonyme ?
Oui, vos données sont totalement anonymes. Les chercheurs qui travaillent avec les données n'auront jamais des renseignements personnels tels que le nom et l'adresse.

J'ai été approché.e pour l'enquęte, cela signifie-t-il que mon partenaire doit également ętre interviewé ?
Si vous vivez avec un partenaire, nous souhaiterions également l'interroger (sur base volontaire). Ceci s'applique également aux partenaires qui ont moins de 50 ans.

Je suis trop âgé.e, trop malade ou trop faible, pourquoi me le demande-t-on quand męme ?
L'enquęte donnera une image représentative de la population européenne. Cela comprend également ceux qui ont une moins bonne santé. Si seules les personnes en parfaite santé étaient interrogées, cela déformerait l'image de la population européenne.
Si vous voulez que vos données soient disponibles pour la recherche, mais que vos capacités physiques ou mentales vous en empęchent, vous pouvez demander ŕ quelqu'un d'autre de le faire pour vous. Cette personne de référence peut ętre quelqu'un que vous connaissez bien, comme un partenaire, un fils ou une fille (individu majeur). Pour que cette personne puisse faire l'entrevue en votre nom, vous devrez d'abord lui en donner l'autorisation.

Si vous n'avez pas encore trouvé la réponse ŕ vos questions, cliquez ici pour compléter la fiche de contact ŕ ESPRIst qui répondra ŕ votre question ou vous renverra vers la bonne personne.